Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mars 2011 6 19 /03 /mars /2011 21:24

Misfits

 

 

Série britannique. 2 saisons diffusées, toujours en cours de diffusion.

 

Casting:

Robert Sheehan > Nathan Young

Iwan Rheon > Simon Bellamy

Lauren Socha > Kelly Bailey

Nathan Stewart-Jarrett > Curtis Donovan

Antonia Thomas > Alisha Bailey

 

Synopsis:

Après qu'un groupe de délinquants effectuant des travaux d'intérêt généraux soit frappé par la foudre, ils reçoivent tous les cinq des pouvoirs plutôt déroutants... Quelle utilisation en feront-ils?

 

 

Mon avis:

 

On m'avait présenté Misfits comme « Skins, mais avec des super-pouvoirs ». C'est faux. A part le fait d'être britanniques, diffusées sur la chaîne e4, de mettre en scène des ados, de d'avoir un goût tout particulier pour le politiquement incorrect, ces deux séries n'ont rien en commun. Misfits est plus sombre, plus trash, et beaucoup plus portée sur l'humour noir. Et surtout, c'est une série fantastique, mettant en scène des anti-héros se retrouvant du jour au lendemain super-héros. Un véritable ovni dans le paysage télévisuel. Une ambiance lourde, des dialogues cru, des personnages pas du tout sympathique: au premier abord, Misfits n'a rien pour plaire. Du moins pas au âmes sensibles. Mais on se rend vite compte que cette histoire complètement déjantée est en réalité assez géniale. Des situations plus dingues les unes que les autres s'enchainent, et avant qu'on ait le temps de s'en rendre compte, on entre dans leur monde totalement fou où tout et n'importe quoi peut arriver. D'une certaines façon, je pense qu'on peut la qualifier de série « comique », mais c'est vraiment un humour très noir qui ne plaira pas à tous le monde. Les couleurs sont sombres, les décors très grisâtre, et tranchent vraiment avec le orange des blouses des personnages principaux. La très bonne bande sonore (peut-être le seul point commun avec Skins?) présente elle aussi des titres lourds et sombre. Enfin, les acteurs eux-même sont loin d'être des canons de beauté (à part Antonia qui joue Alisha), ils vont plutôt du rang « normal » au rend « ressemble à un psychopathe ». Misfits, c'est donc le must de l'anti-glamour, l'opposé suprême de Gossip Girl.

Mais c'est une série assez géniale, inventive, et si le trash/glauque/gore/humour-noir ne vous gêne pas, jetez-vous dessus.

 

 

 Le très bon opening de la série.

 

Même en misant très fort sur le côté « politiquement incorrect, on fait ce qu'on veut et on vous emm*rde », Misfits ne serait rien sans ses personnages.

Je l'ai déjà dit, au premier abord, tous les personnages sont particulièrement détestables: racaille, looser, trainée, psychopathe... Une belle brochette de délinquants comme on aime les éviter. Le vrai tour de force de la série c'est donc de réussir à faire en sorte que l'on s'attache VRAIMENT à eux. Même si ça paraît totalement impossible, je vous assure qu'on a vite fait de les adorer. Kelly a un accent détestable et une façon de parler insupportable, elle a un physique plus que normal mais un style tellement moche (pire que Rain dans Full House!) qu'on a envie de la secouer en lui hurlant « détache cette horrible queue de cheval trop laide! », mais au fil de la série, on fini par la trouver gentille, drôle et attachante. Idem avec Alisha, une petite pouf' vulgaire et provocante, qui se révèle en réalité mignonne et sensible. Et c'est pas vraiment mieux du côté des mecs... Nathan est un pur looser, un crétin lourdingue et ultra pervers, mais on est obligés de l'adorer tellement il est génial. Simon fait carrément peur au début, il a l'air d'un type complètement allumé, mais en réalité, c'est un chou, et à un moment, je l'ai même trouvé (un tout petit peu) sexy. Si si, véridique. Et enfin Curtis, à qui je ne me suis pas vraiment attachée, et que je trouve plutôt inutile (même si son pouvoir est quand même drôlement utile, il faut l'avouer). Les personnages évoluent, ils apprennent à mieux maîtriser les pouvoirs dont ils ont hérités, et qui ont tous un rapport avec leur personnalité.

 

Je ne veux pas trop vous en dire, de peur de trop en révéler. La série fait preuve de tellement de rebondissements et de retournements de situation, on ne s'ennuie pas une seconde, et je n'ai vraiment pas envie de vous gâcher ça! Je pense que c'est vraiment une série à voir, parce que c'est tellement spécial et différent de ce que l'on a l'habitude de voir... En plus, la série a un format comme Skins ou bien les dramas nippons: des saisons très courtes, de moins de 10 épisodes. Une raison de plus de se lancer et de regarder Misfits!

 

Repost 0
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 01:44

 Skins

 

 

 

Synopsis: Le titre de la série peut faire référence à deux choses. En anglais, on appelle « Skins » le papier à rouler utilisé dans la confection des cigarettes. Mais « Skins », ce sont aussi des « Peaux ». C'est en effet dans la peau de plusieurs adolescents que cette série nous propose de nous glisser. Ils sont lycéens à Bristol, au Sud Ouest de l'Angleterre, et sympathiques, pathétiques, horripilants, stupides, désespérés, drôles, énervants, adorables... Mais tous terriblement humains.

 

 

Cet article va être un petit peu différent... En effet, la série a un format assez particulier avec les différentes « générations », donc je vais découper cet article de la manière suivante (de ne manière à ne pas vous spoiler si jamais vous n'avez pas regardé la série): Skins en général, la première génération, la seconde génération, et la troisième génération. Vous allez voir, en fait c'est plutôt simple, vous allez vite comprendre.

Let's go!

 

 

Skins: la série en général

 

 

Vous l'aurez compris, Skins est une série britannique sur le sujet de l'adolescence. Des séries qui traitent de ce sujet, il en existe des millions. Alors en quoi Skins est-elle différente, et pourquoi fait-elle tant parler d'elle?

Premièrement, c'est le format en lui-même de la série qui fait toute son originalité. Les saisons ne font pas 20 épisodes comme la plupart des séries, mais entre 8 et 10 (yep, comme un drama nippon). Pourquoi si peu d'épisodes? Tout simplement parce que un épisode = un personnage... Et que la bande de protagonistes compte moins d'une petite dizaine de personnages. Cela ne signifie pas qu'on ne voit QU'UN personnage pendant un épisode, mais on suit ce personnage dans sa vie de tous les jours, on suit ses interactions avec les autres personnages, on voit les événements au travers de ses yeux, bref, on est totalement immergé dans sa vie. Ainsi, chaque épisode donne plus l'impression de regarder un film qu'une série... En effet, l'ambiance est totalement différente d'un épisode à un autre, selon le personnage concerné: la manière de filmer, par exemple, mais aussi et surtout, la musique. Et dans Skins, la musique tient une place particulièrement importante, puisque c'est justement elle qui est chargée de nous plonger dans l'univers d'un personnage, comme si on lui avait piqué son MP3 et qu'on jouait sa playlist. Ainsi, par exemple, la bande son de l'épisode de JJ sera presque entièrement constituée de musiques de Debussy, alors que l'épisode de Katie sera à la pointe de la tendance à grand coups de Lady Gaga. Et ça change TOUT. On se débarrasse donc de l'effet lassant que peuvent parfois avoir les séries, quand on a l'impression de toujours regarder la même chose, tellement les épisodes sont différents les uns des autres. Biensûr, ça a aussi des inconvénients... Si on aime pas un personnage, on est obligé de se le coltiner non-stop pendant l'épisode qui lui est consacré. Aussi, du coup, la série est un peu inégale: il peut y avoir de TRES BONS épisodes (Cassie dans la saison 1, JJ dans la saison 3, Rich dans la saison 5,...) et de TRES MAUVAIS épisodes (Cook dans la saison 3, Freddy dans la saison 4, Liv dans la saison 5,...) Bon, après, c'est très subjectif. Une autre des particularités du format de Skins, c'est que le casting est entièrement renouvelé (à part pour Effy qui est présente dans les deux premières générations) toutes les deux saisons. Donc non seulement les épisodes sont très différents les uns des autres, mais en plus les personnages changent régulièrement, ce qui casse la routine et évite l'effet « Zut ils ont tous couché les uns avec les autres, on peut inventer quoi maintenant pour retenir les spectateurs? Roh, on trouvera pas un vieux plan pourris à leur refourguer... » (*tousse*gossipgirl*tousse*). Après, le principe plait ou ne plait pas, c'est sûr. Quand on s'attache à des personnages, c'est dur de les voir partir... Mais on s'habitue en général assez vite à la nouvelle génération, et quelques épisodes suffisent pour s'attacher aux nouveaux personnages.

Oh, et un autre détail: les génériques sont tous de véritable petits bijoux. Je vous met une vidéo qui compile les génériques des 5 saisons diffusées pour l'instant:

 

 

 

 

 

Au niveau du contenu en lui-même maintenant... Généralement, quand ils pensent « Skins », les gens pensent « Ah oui, la série avec les ados drogués et bourrés qui b*isent dans tous les coins? »... Bon, c'est pas entièrement faux, mais limiter Skins à ça serait une grave erreur. GRAVE ERREUR. Oui, c'est vrai que la drogue, l'alcool et le sexe sont beaucoup plus présents que dans la plupart des séries (en même temps, la plupart des séries que les gens regardent sont américaines, donc totalement politiquement correct... et on sait tous que les anglais s'en foutent d'être politiquement corrects). Mais honnêtement, les fêtes auxquels j'ai assisté quand j'étais au lycée avaient quand même plus des airs de Skins que les brunchs de Gossip Girl (ne vous méprenez pas, j'aime beaucoup Gossip Girl, mais ça m'énerve les fans de GG qui méprisent Skins parce que « c'est totalement trop pas réaliste comme série »... pardon, mais on doit pas vivre dans la même monde ma grande^^). Il y a sérieusement plusieurs scènes de Skins que j'ai vécu pour de vrai, et ça m'a fait bizarre de retrouver ça dans la série (la fameuse scène où Sid est complètement bourré dans les bras de Cassie et lui explique que de toute façon aucune fille potable accepte de s'approcher à moins de 1m de lui [grosso-modo], vous vous en souvenez? Un de mes amis a fait exactement la même chose à une soirée à une fille. Vraiment, j'ai été témoin de toute la scène. Et c'était AVANT que Skins ne soit diffusée... donc comme je disais: du vécu). Donc oui, les personnages de Skins tappent dans la bouteille, ils sont sexuellement actifs, ils consomment des trucs un peu chelous, mais vraiment, il ne faut pas caricaturer et s'arrêter à cet aspect. C'est vrai que des fois, ils en font too much (la deuxième génération surtout), mais Skins ne se limite vraiment pas à ça. Les dialogues sont très bien conçus, souvent très drôles, et qui touchent en plein dans le mile. Mais vous l'aurez compris, Skins n'a pas de réelle histoire, pas vraiment un fil conducteur, c'est surtout centré sur les personnages et leurs relations entre eux. La saison 4 a bien essayé de mettre en place une sorte d'intrigue, mais ça n'a pas vraiment marché... Les personnages sont très différents, on se reconnaît plus dans certains que dans d'autres, certains sont mieux écrits que d'autres... Bref, encore une fois, c'est très très variable. Mais dans l'ensemble, ils sont tous plutôt attachants, et on arrive en général à s'intéresser à chacun (sauf quelques rares exceptions... *tousse*COOK*tousse*). On a quelques jolies histoires d'amour, de très belles séquences d'amitié, et quelques très très belles scènes (aussi bien visuellement que par leur contenu). Donc ne vous arrêtez pas au côté « ils fument ils boivent ils fricotent » si c'est cette image de la série qui vous dérange, mais au contraire tentez l'aventure, vous risqueriez d'être agréablement surpris...

 

Skins 1ère génération: saisons 1&2

 

 

Cette fameuse génération, dont les gens ont temps de mal à se défaire, c'est avec elle que tout commence. C'est sûrement celle à laquelle les fans sont le plus attachés, et la transition avec la génération suivante a été particulièrement douloureuse pour certains. Évidement, je pense qu'il n'est pas vraiment possible d'être totalement objectif avec cette génération: ils sont les tout premiers, ceux avec lesquels on a découvert la série, donc forcement, on a une affection toute particulière pour eux. En même temps, il faut dire qu'avec certains personnages, ils avaient fait très fort, comme avec Tony par exemple. Tony, c'est un salaud manipulateur redoutablement rusé, mais totalement complexe, passionnant, et brillant. Il est le leader de la bande, et sûrement le caractère le plus développé de cette génération. Pour ne pas vous spoiler, je ne vous raconterai pas ce qu'il va traverser mais... disons qu'il y a énormément de boulot sur ce personnage, et l'acteur s'en sort merveilleusement bien. Tony est vraiment un personnage qui marque les esprits. On a aussi Cassie, la fille totalement aérienne, un peu dingue, à laquelle on s'attache obligatoirement, même si elle est complètement dérangée... Je l'ai cependant un peu moins aimée dans la deuxième saison, contrairement à Michelle. On retrouve aussi Sid (qui est l'exact portrait d'un de mes amis, oui oui, véridique), Jal, Chris,... Bref, une belle brochette quoi. Cette première génération est celle sur laquelle je vais le moins m'attarder, premièrement parce qu'elle est plus vieille et que j'ai la flemme (et pas vraiment le temps) de me refaire tous les épisodes avant de vous en parler, et, comme je l'ai déjà dit: c'est la première, c'est trop bien, youhouh, rien à redire. Maintenant, passons à la suite.

 

 

Skins 2ème génération: saisons 3&4

 

 

Et là, c'est le drame. J'avoue que le casting de la 1ère génération me manquait BEAUCOUP. Mais alors vraiment... Bon, on retrouve Effy, la petite sœur de Tony, déjà présente dans les saisons précédentes, en tant que nouvelles leadeuse du gang... Mais honnêtement, ça ne suffis pas. Le premier épisode: un fiasco total. Le deuxième: encore pire. Le troisième: carrément bof aussi. Il faut attendre l'épisode 4 pour que ça commence vraiment à ressembler à quelque chose. L'épisode 7, consacré à JJ (un jeune homme autiste dont le rêve est de vivre une journée dans la peau de quelqu'un de « normal ») est sûrement un des meilleurs épisodes de Skins jamais réalisé. Il est superbe, la bande sonore est magnifique (on nous inonde de Debussy, mais ça va tellement bien avec...), JJ est un personnage passionnant et attachant, et j'ai pleuré à la fin tellement j'ai trouvé la dernière scène belle. Un très très bel épisode qui tourne autour de la notion de « normalité », et qui, au travers des yeux de JJ, nous permet de voir l'amitié, l'amour, et tout simplement la vie, d'une manière différente. Bref, un épisode à ne rater sous aucun prétexte, et il serait quand même bête de passer à côté de ça parce que « Skins c'est rien qu'une histoire de junkies ». Saison 3 épisode 7 = l'incarnation du bien. Les autres épisodes se portent plutôt pas mal, on est contents de retrouver un esprit plus proche de la première génération... Et puis vient l'épisode final de la saison qui est sûrement un des échecs les plus cuisants de Skins tellement il brille par sa nullité. Quand je vous disais que c'est une série plutôt inégale... Une chose assez dérangeante, aussi, dans cette 2ème génération, c'est qu'on voit clairement qu'ils essayent de jouer sur le filon « provoc' », et ils en font trop. Les scènes de sexe des premières saisons étaient nécessaires, elles s'incorporaient parfaitement dans l'histoire. Là c'est parfois de la provoc' pure et dure, comme le fameux premier épisode de cet génération qui est creux au possible et n'est qu'un prétexte pour dire « ahah, on est trop traaaaash ». EPIC FAIL. Et puis la saison 4 arrive, et là, encore une fois, c'est raté. Ils se lancent dans une pseudo intrigue ratée, ils compliquent les choses au possible, ils en font trop. Quelques épisodes arrivent quand même à pas mal s'en sortir (j'ai bien aimé celui de Katie, et encore une fois celui de JJ est adorable, beaucoup plus dans l'esprit de la première génération). Bref, dans l'ensemble, c'était la génération « bof », celle qui fait penser que Skins ne sera jamais plus pareil sans la première génération, et qui fait hésiter à regarder la génération suivante.

 

 

Skins 3ème génération: saisons 5&6

 

 

COMING SOON :)

Je suis en train de la visionner actuellement en même temps qu'elle sort en Angleterre... Il reste 3 épisodes, vous aurez donc mon avis dans 3 semaines. Mais pour l'instant, à moins qu'ils décident de complètement déconner dans les épisodes qu'il reste, voici mon avis provisoire: le problème venait vraiment de la deuxième génération, parce que celle-ci est toute aussi bonne que la première =D

 

 

19/03/2011 

 

Okay, je viens enfin de regarder le dernier épisode de la saison 5, donc je peux vous l'annoncer officiellement: c'est ma saison préférée de Skins. Au début, j'étais pas motivée DU TOUT pour la regarder, après la catastrophe qu'était la saison 4. Et puis j'ai regardé le très réussi trailer que voici:

 

 

 

 Et je me suis dit: okay, c'est peut-être pas si mal... Donc je me suis renseignée un peu plus, j'ai regardé les premiers teasers, et finalement, je me suis dit que je pouvais bien leur laisser une chance... J'ai lancé le premier épisode, et, si ce n'était pas non plus le meilleur épisode jamais vu, c'était déjà bien meilleur que n'importe quel épisode de la saison précédente, et cette impression c'est heureusement confirmée au fil de la saison. Donc un conseil: ne restez pas sur l'échec et le grand WTF??? de la saison précédente, et n'hésitez pas à regarder celle-çi. D'ailleurs, si vous n'avez pas regardé la saison précédente, vous pouvez la sauter et directement passer à celle-çi sans aucuns remords.

 

Le teaser de la nouvelle saison.

 

Déjà, LA bonne idée, par rapport à la génération précédente, c'est de ne pas l'introduire par un épisode « Everyone », trop vague, trop flou, et pas du tout accrocheur (je pense que l'épisode 1 de la saison 3 est un des plus mauvais de la série...). On commence donc cette aventure en suivant Franky, un petite nouvelle au lycée Roundview, fraichement débarquée à Bristol, et on découvre le nouveau gang (qui n'en est pas encore un...) à travers ses yeux. Franky introduit aussi un thème majeur qui sera repris dans presque tout les épisodes de cette saison: l'identité. Le grand dilemme de l'adolescence, le choix entre l'être et le paraître est retourné dans tous les sens, examiné sous toutes ses coutures: « Qui suis-je? Et peut-on m'aimer pour qui je suis? Et puis-je être qui je veux? Mais qui veux-je être? ». Que ce soit Franky, Rich, Mini, Liv, Nick, Alo ou Grace (non, pas vraiment Matty...), ils se posent tous la question à un moment ou à un autre, comme on se l'est posée nous aussi à 16 ans. Cette saison est donc plus intimiste que la précédente, plus centrée sur les personnages, l'évolution des relations entre eux, l'amitié,... Là où la saison précédente en faisait DES TONNES (alcool qui coule à flot, drogues à n'en plus finir, copulation dans tous les coins), cette génération est beaucoup plus soft. Beaucoup de personnes ont été déçues par ce tournant qu'à pris la série, mais au contraire, je pense que c'était nécessaire. On retrouve donc des épisodes moins sombres, et surtout des intrigues plus simple. Fini les suicides sous hallucinogènes, les séjours en prison, les meurtres à coup de battes de baseball, les bourses d'études à Harvard, et toutes ces choses absurdes qui avaient, pour beaucoup, fait perdre leur foi en Skins au court de la dernier saison. J'ai adoré absolument tous les épisodes, sauf celui de Liv... Disons que Liv aurait eu sa place dans la génération, donc tous ceux qui se plaignent du manque de « fun » de cette saison, jetez-vous directement sur cet épisode: Liv descend deux bouteilles de vodka, englouti un sachet de petites pilules chelous, et copule avec deux mecs différents, bref, la bonne vieille recette qui fonctionnait SI BIEN dans la génération deux. IRONIE.

 

 

Le teaser de l'épisode de Rich. Parce que cet épisode, c'est le BIEN.

 

Sinon, à part ça, on trouve des personnages très sympathiques, et je me suis beaucoup attachée à eux: Franky la fille androgyne qui veut juste se faire des amis, Rich le métalleux qui va devoir apprendre à voir plus loin que le bout de son (adorable) nez, Mini la petite peste qui ne peut pas toujours obtenir ce qu'elle veut, Nick le rugbyman qui va devoir s'imposer comme un homme, Alo le fermier qui va apprendre ce qu'est la maturité, et Grace la petite princesse qui va devoir affronter la dure réalité. Tous ces personnages (ainsi que Liv) qui n'ont à priori pas beaucoup de rapports les uns avec les autres vont se rapprocher au fil de la saison, les relations entre eux vont évoluer, jusqu'à former, à la fin de la saison, une véritable bande d'amis. On ajoute à tous ce petit monde le très mystérieux Matty, qui n'a pas droit à son propre épisode et n'intervient vraiment que relativement tard (à partir de l'épisode 4), et que je n'ai honnêtement pas vraiment aimé. Donc je vais mettre Liv et lui dans le même panier: les personnages dont je ne parlerai pas plus longtemps. En revanche, j'ai adoré Mini et son évolution au fil des épisodes, la plus qu'adorable Grace à qui j'ai pu pas mal m'identifier mine de rien, Franky qui est définitivement une fille bien, Rich dont je crois que je suis tombée un peu amoureuse, Alo qui est un type extraordinaire, et Nick, la très bonne surprise de cette promo haute en couleurs. Mon épisode préféré: Rich, le deuxième de la saison. Simple, mais mignon, touchant et efficace. Très bien écrit du début à la fin, et avec une scène absolument magnifique vers la fin: une réussite. L'épisode de Mini est aussi très touchant, et je pense que pas mal de fille pourront (malheureusement), s'identifier à elle. L'épisode de Grace est à la fois comique, dramatique et romantique, à l'image du personnage, l'épisode de Franky se termine par une très jolie scène, et Alo et Nick sont vraiment très intéressants. Enfin, l'épisode final est très réussi lui aussi (même si on voit un peu trop Matty et Liv à mon goût et que ces personnages ne m'intéressent pas vraiment...).

 

Bref, pour faire simple, il FAUT regarder la saison 5 de Skins, parce que c'est juste trop bien :) Ne passez pas à côté de ça, tentez l'expérience... MAINTENANT!

 

 BONUS! Alo & Rich, juste parce que je les adore.

 

 

Repost 0
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 18:59

GRΣΣK

 

 

 

Fiche Technique:

Titre: GRΣΣK

Aussi connu sous le titre: GREEK

Slogan: College, it's a rush.

Genre: Comédie, Université

Nombre d'épisodes: 64 (3 saison, série en cours de production)

Chaine de diffusion: ABC Familly

Année de diffusion: 2007 – en cours de production


Casting:

Jacob Zachar > Russel « Rusty » Cartwright

Spencer Grammer > Casey Cartwright

Scott Michael Foster > Cappie

Jake Dorman > Evan Chambers

Clark Duke > Dale Kettlewell


Synopsis:

Rusty est un jeune geek qui fait son entrée à l'université. Bien décidé à se débarrasser de son image de nerd pour enfin profiter des joies de la vie d'étudiant, il décide de tenter sa chance dans les fraternités, ces confréries d'étudiants où se mêlent joyeusement fêtes endiablées et entraide fraternelle. Son statut de « petit frère de l'une des filles les plus populaires de la fac » l'aide à s'attirer les grâces de deux représentants de fraternités ennemies: Evan Chambers, l'influent petit ami de sa sœur, occupant une place importante chez les très distingués ΩΧΔ (Omega Chi Delta), et le très original Cappie, l'ex petit copain de sa sœur, président de la fraternité KTΓ (Kappa Tau Gamma), regroupant tout les marginaux les plus déjantés du campus. C'est le début pour Rusty d'une grande aventure humaine dans le cercle très particulier des fraternités et de la vie « grecque », sur un campus où les élèves sont tous « frères » et « sœurs ».



Mon Avis:



C'est un COUP DE COEUR <3


Je suis tombée sur le premier épisode un soir où je m'ennuyais, en zappant au hasard à la télé. Je suis tombée pile sur la scène où notre Rusty se voit offrir sa toute première tequilla en compagnie de la ravissante « La Chaude »... (Regardez et vous comprendrez). Première pensée « c'est quoi ce truc totalement stupide??? XD Mais ça a l'air drôle! ». Et effectivement, j'ai tout de suite accroché, et je me suis vraiment attachée au personnage de Rusty tout de suite... Si bien qu'à la fin de l'épisode, j'ai tout de suite cherché les horaires de diffusion pour voir le début du premier et les suivants, et que je les ai tous enregistrés x)

 

 

Bienvenue chez les Omega Chi Delta!

 

 

L'histoire de Greek n'a rien d'extraordinaire: c'est une comédie sur la fac. Mais l'originalité tiens du fait que les personnages font tous partis du « système grec », c'est à dire cette organisation en espèces de « familles d'étudiants », qui vivent ensembles dans des grandes maisons en suivant tout un ensemble de règles et de codes... Un monde particulièrement mystérieux pour nous, pauvres petits français, qui n'avons pas ça chez nous. On entre dans un phénomène de société américain, où « fraternité » est synonyme d'amitié, de solidarité, mais aussi de fêtes endiablées. On découvre au fil des épisodes les codes de cet univers en suivant le quotidien de trois fraternités: les très BCBG Omega Chi Delta, une fraternité basée surtout sur les relationnel et le prestige, les complètement barrés Kappa Tau Gamma qui ne vivent que pour la fête et la glande, et les Zeta Beta Zeta, une sororité pleine de filles ambitieuses et délicieusement matérialistes. Nos deux protagonistes, les Cartwright appartiennent bien sûr à ce monde, puisque Casey est bien placée pour être la future présidente des ZBZ, quant à Rusty... Et bien si vous ne voulez pas être spoilés sur la fin de premier épisode et sur la mystérieuse fraternité dont fera parti notre héros, je vous conseille de ne pas lire la suite de ce commentaire^^

 

 

 Rebecca, Evan, Casey, Rusty, Cappie, Dale, Ashleigh et Calvin 

 

 

Les personnages de cette série sont tous hauts en couleur, et, comme va vite le découvrir Rusty, ne sont pas « ou tout noir ou tout blancs ».

Rusty, notre geek préféré, n'entretient pas de très bonnes relations avec Casey, qui est un peu la star du campus. Pourtant, l'implication de Rusty dans la vie grecque de l'université de Cyprus-Rhodes va les forcer à se rapprocher... Pour le meilleur et pour le pire! Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il est impossible de ne pas s'attacher à la fratrie Cartwright. Rusty est juste trop chou, et je m'identifie beaucoup à Casey (la blonde ambitieuse, superficielle juste ce qu'il faut, et parfois légerement tyrannique sur les bords^^).

Ils sont biensûr accompagnés de leurs amis/ennemis tout aussi originaux: Ashleigh, la colloc' malicieuse et toujours de bons conseils de Casey, et Rebecca, fille de politicien, hautaine, détestable à souhait, et merveilleusement piquante, et du côté de Rusty, Dale, son colloc' homophobe, raciste, ultra chrétien, anti-greek, et terriblement attachant, et Calvin, le meilleur ami noir, gay, et membre de la fraternité ennemie. Tout un programme, n'est-ce pas?^^

Evidement, on ne peut pas parler de Greek sans évoquer Evan et Cappie, les deux meilleurs ennemis, à l'origine d'une véritable guerre de fraternités entre les Omega Chi et les Kappa Tau. Personnellement, j'ai un petit faible pour Cappie, très canon, toujours bien stylé, et absolument hilarant. D'ailleurs, tout les KT en général sont géniaux: le brouteur, Wade, Heath, Jeremy... J'adore ces gars, ils sont tellement décalés que c'est toujours un plaisir de les voir <3 (enfin, vous l'aurez compris, mon coeur appartient aux KT!)

En étant déjà à la saison 3, j'ai peur que si j'en dis plus sur les personnages, je vais vous spoiler =S Donc vous les découvrirez vous-même au fil des épisodes^^

 

 

Les membres du casting vous disent: "YEAAAAH! Regardez GREEK!!!"

 

 

Braiph', vous l'aurez compris, Greek c'est une série absolument géniale et très très drôle, avec de super personnages pleins de malice et de surprises. On y découvre l'envers du décors d'un monde peu connu chez nous: celui du système grec. Il y a une très bonne BO, avec notamment pas mal de participation du groupe Plain White T's (qui jouent des Kappa Tau Gamma dans certains épisodes^^). Et surtout, on s'amuse beaucoup. Perso', je suis complètement accro <3 TOTALEMENT FAN!^^

 

Et voilà le trailer de la saison 1!

 



ENJOY!

 

Repost 0
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 22:38

http://img638.imageshack.us/img638/5474/menuseries.jpg

Vous cherchez une bonne série à regarder pour occuper vos soirées ? Alors jetez un oeil à ces suggestions!^^

 

A

B

C

D

E

F

G

Greek [US]

H

I

J

K

L

M

Misfits [UK]

N

O

P

Q

R

S

Skins [UK]

T

U

V

W

X

Y

Z

 

Repost 0